Menu Fermer

Les principaux types d’assurance pour une PME

La souscription d’une assurance entreprise est l’un des meilleurs moyens pour les propriétaires d’entreprises de gérer les risques. C’est un dispositif utile qui peut aider les entreprises à gérer les pertes résultant d’événements imprévus ou non planifiés. En effet, une catastrophe naturelle, une cyberattaque ou une simple mise en cause de la responsabilité civile peut anéantir une entreprise, surtout si celle-ci vient de commencer ses activités.

En évaluant et en comprenant les risques propres à une entreprise, les propriétaires et les gestionnaires peuvent déterminer quel type de police d’assurance fonctionne le mieux. Parler avec un professionnel de l’assurance qui connaît bien les risques des entreprises peut vous aider à trouver la meilleure couverture d’assurance et la plus économique.

Parfois, l’assurance professionnelle est obligatoire

Une assurance professionnelle peut couvrir tout événement imprévisible. Elle couvre les menaces et les éventuels accidents qui surviennent souvent dans le secteur des petites entreprises : des dommages matériels causés par les conditions météorologiques au vol commis par des employés, en passant par une violation de données affectant des informations commerciales sensibles, jusqu’aux poursuites judiciaires potentielles intentées contre l’entreprise par un employé, un client, un fournisseur, etc.

Ce type d’assurance vous aide à paraître plus potable aux yeux des investisseurs, des clients et des employés potentiels. Elle peut démontrer la solidité de votre entreprise et vous permettre de conclure de grosses affaires et d’établir des relations commerciales plus solides.

Les principaux types d’assurance pour une PME

Voici un bref aperçu des principaux types d’assurance que toute entreprise devrait envisager :

L’assurance de biens de entreprise

Le fait de posséder des biens en tant qu’entreprise signifie qu’il faut une assurance pour les couvrir. Et cela est obligatoire. Pour les bâtiments commerciaux, cette assurance doit inclure une protection contre les aléas climatiques tels que le vent et la grêle, ainsi que les dommages causés par le feu, une explosion, le vandalisme, le vol et la désobéissance civile. Cette assurance doit couvrir le bâtiment ainsi que les pertes d’exploitation, les actifs, les documents de la société, l’argent et les pertes de revenus.

Assurance automobile commerciale

L’assurance automobile commerciale couvre le véhicule inclus dans la flotte de l’entreprise, vous protégeant ainsi que votre entreprise contre les responsabilités et les réclamations qui ne sont pas couvertes par une police d’assurance automobile personnelle. Si les véhicules appartiennent à l’entreprise, à vos employés ou à votre famille, il est important (et souvent obligatoire) de souscrire une assurance automobile commerciale. En effet, votre police d’assurance automobile personnelle ne couvrira probablement pas les dommages ou pertes importants.

Indemnisation des travailleurs

Ce type d’assurance protège contre les accidents du travail. Les indemnisations fournies permettent de remplacer le salaire et les prestations médicales/réadaptation aux employés blessés sur leur lieu de travail. Elle est différente de l’assurance invalidité, qui verse des prestations aux travailleurs qui se blessent ou tombent malades en raison de circonstances non liées au travail. De nombreuses entreprises sont tenues de souscrire une assurance accidents du travail pour leurs employés.

Le fait de ne pas avoir d’assurance accidents du travail, lorsqu’elle est obligatoire, constitue une infraction pénale. Et les sanctions peuvent être sévères. Les amendes peuvent atteindre des milliers d’euros par jour en cas de non-respect, ainsi que toute perte de revenus due à la fermeture de l’entreprise jusqu’à ce que la couverture soit en place. En cas d’accident, les sanctions peuvent être encore plus lourdes, car l’employeur est responsable de toutes les factures médicales, des pertes de salaire et des litiges éventuels.

L’assurance contre les accidents du travail peut impliquer des paiements importants qui pourraient causer de graves problèmes de trésorerie à votre entreprise. En effet, les paiements sont souvent basés sur une estimation des salaires versés aux employés en fonction du risque (par exemple, il est plus coûteux de couvrir les électriciens que les employés de bureau). Comme les primes sont basées sur une estimation de la masse salariale et non sur les salaires réellement versés, les assureurs peuvent exiger un paiement initial important. Et si l’estimation se révèle faible à la fin de l’année, vous devrez payer la différence en une seule fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :