Menu Fermer

Guide complet sur le portage salarial

Étant une nouvelle forme de travail, le portage salarial intéresse bon nombre de personnes depuis quelques années. Il s’adresse à tous ceux qui souhaitent gagner leur vie avec une activité professionnelle indépendante, tout en bénéficiant de la couverture sociale d’un employé en local.

Fonctionnement du portage salarial

Dans le domaine du portage salarial, 3 acteurs principaux sont mis en relation.

Le client : il peut s’agir d’une collectivité locale, d’une entreprise, d’une association ou encore d’une administration.

Le porté : c’est le professionnel qui effectue la mission proposée. Il est un expert dans de nombreux domaines.

La société de portage salarial : elle agit en tant qu’intermédiaire entre le client et le porté.

Calcul du salaire en portage salarial

Les honoraires sont d’abord négociés par le porté lui-même avec ses clients. La société de portage salarial lui reversera ensuite le chiffre d’affaires qu’il génère grâce à son activité, et ce, sous forme de salaire.

Le calcul du salaire net en portage salarial est le même que celui d’un salarié en local. De ce fait, il faut déduire les charges salariales dans la correspondance salaire brut/salaire net. Les charges patronales, quant à elles, sont ajoutées sur ce dernier. Le taux de gestion de la société de portage doit également être intégré dans ce calcul.

Votre salaire net est de l’ordre de 50 % de ce que vous réclamez à vos clients selon votre situation.

Ce que dit la loi sur le portage salarial

Le Code du travail énonce dans son article L.1254-2.-I que : « Le salarié porté justifie d’une expertise, d’une qualification et d’une autonomie qui lui permet de rechercher lui-même ses clients et de convenir avec eux des conditions d’exécution de sa prestation et de son prix. »

Mais, il y a une exception : « Les activités de services à la personne mentionnées à l’article L. 7231-1 ne peuvent faire l’objet d’un contrat de travail en portage salarial. » (Article L.1254-5 du Code du travail). Il en est de même pour les professions libérales telles que l’avocat, le médecin et le notaire.

Les activités commerciales ne peuvent pas non plus rentrer dans le cadre du portage salarial.

Ce métier s’adresse donc à tous les experts des métiers du conseil et des prestations intellectuelles.

Les avantages du portage salarial

Le portage salarial offre de nombreux avantages aussi bien aux portés qu’à la société de portage.

  • Un gain de temps maximal : le salarié porté peut se concentrer sur son métier, car sa société de portage prend en charge toutes les parties administratives, juridiques et comptables de son activité. Cependant, cette société déduit 10 % du chiffre d’affaires du salarié en échange de cette prestation.
  • La liberté : c’est le principal avantage d’être un salarié porté. En effet, il bénéficie de la même liberté qu’un travailleur indépendant. De ce fait, il négociera lui-même ses honoraires avec ses clients et peut choisir ses missions. Bien qu’il n’ait pas de relation hiérarchique avec ses clients, il peut gérer son temps en toute autonomie. Cela lui permet d’avoir une vie personnelle et professionnelle bien équilibrée.
  • La sécurité : être un salarié porté est très sécurisant du fait que cela permet de bénéficier du même statut et de tous les avantages que les salariés d’une entreprise : cotisation retraite, régime général de la sécurité sociale, prévoyance, droit au chômage, mutuelle, etc.
  • L’accompagnement et le développement du réseau : de nombreuses solutions sont proposées par la société de portage salarial. En fait, elle offre des formations aux salariés portés, ce qui les aide à se positionner en tant qu’experts dans le domaine. Elle les met également en relation avec son réseau de consultants indépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :